Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PrÉSentation

Maxime

Mon Idéal ... c'est Vous !

Recherche

Texte libre

Vous souhaitez soutenir notre action  

BULLETIN D’ADHESION 

« LES AMIS DE FLOURENS » 31130 FLOURENS

 Nom Prénom ……………………………

 Adresse………………………

Localité……………Code Postal…….

' .../.../.../.../...   

š e-mail…………………

 £      Adhérent : 21.00 €

 £      Sympathisant : 16.00 €

 £      Membre Bienfaiteur : Sans limite de versement

 £      Demande d’information sur l’association.

 Règlement à joindre au nom de: 

« LES AMIS DE FLOURENS ». CCP:0772086RO37 Tlse

Coupon à expédier à :

Jean  GRANADOS. 2, rue Pasteille. 31130 – FLOURENS  

Archives

11 septembre 2006 1 11 /09 /septembre /2006 22:37

Réponse au bulletin «REGARD SUR FLOURENS» DE SEPTEMBRE 2006 N° 19-PAGE 3.

La Sécurité à FLOURENS

 

A l’attention du rédacteur. 

 

Si, comme vous le soulignez, la sécurité ou l’insécurité est au cœur du débat public, il serait peut-être temps d’ouvrir les yeux et percevoir la réalité.  

 

Les sondages sont une chose, mais le quotidien quand il sonne à votre porte, dépasse tous les bilans. Un problème quel qu’il soit se traite à la naissance et le fait de créer des structures  ne répond pas obligatoirement au problème de fond.  

 

Nous connaissons trop « l’adage » qui dit : lorsqu’un problème surgit, créons une commission chargée de le neutraliser. Nous pouvons comprendre que tout ne se règle pas d’un coup de baguette magique, mais après tout, nos élus ont la charge et la responsabilité de prendre les décisions qui s’imposent à tout moment.  

 

Bien sûr, la Gendarmerie a un rôle prépondérant mais bien souvent se trouve démunie par manque d’effectif.   

Non, le problème est plus grave : insécurité, laisser-aller, démission des responsabilités, voilà  le reflet d’une réalité que personne ne conteste.  

 

Aujourd’hui encore, s’il fallait le prouver, quelques exemples de l’insécurité au quotidien sont à votre disposition. (ex : branchements électriques des gens du voyage sur les compteurs situés au complexe des tennis municipaux)

D’ailleurs, la liste des dégradations sur notre commune serait trop longue à rédiger et ennuyeuse à lire.  

 

A l’évidence, la politique de l’autruche semble plus adéquate que de faire respecter le droit (moins populaire).  

 

En France et à Flourens pour ce qui nous concerne directement, la démocratie républicaine, «  Liberté, Egalité, Fraternité », se résume à des droits et des devoirs  divers.  

 

Où se situe le fondement d’une société, s’il n’y a plus de règle de conduite et des personnes habilitées à les faire respecter ?  

 

Si les résultats que vous avancez vous confortent dans votre vision de la politique sécuritaire de notre commune, sachez que, pour notre part, cette vision nous interpelle et que l’on s’interroge.  

 

En effet, les chiffres que vous présentez  ne ressemblent en rien à ce que le quotidien la Dépêche du Midi  nous rapporte (dimanche 27 août 2006 page 25),   

« En juillet : plus 15% de délits dans les secteurs péri-urbains et ruraux que gère la Gendarmerie  »  

 

Si les pouvoirs publics baissent les bras, pour des raisons diverses et variées, que nous reste-t-il à faire, à nous citoyens, hormis de sonner le glas ! 

 

Il serait peut-être temps de passer à l’action afin de donner une image de notre cité plus agréable. 

 

Mais au fond, c’est toujours le contribuable qui essuie les erreurs enregistrées et orchestrées par des irresponsables au verbe facile !  

 

Au risque de déplaire à certains,  sachez que j’aime Flourens et que je défendrai au plus haut la qualité de notre quotidien dans cette commune.  

 

Souhaitons que Flourens ne devienne (toutes proportions gardées)  un autre « CAP Découverte » par des décisions inappropriées et des engagements lourds de conséquences.

Partager cet article
Repost0
25 avril 2006 2 25 /04 /avril /2006 20:59

Quid de nos interrogations depuis octobre 2005 ?

Lettre ouverte à Monsieur le Maire de Flourens dans le Journal Associatif d'Octobre 2005

Monsieur Le Maire

Depuis son origine, notre association s’est engagée à se faire l’écho de préoccupations des habitants de la commune. Aujourd’hui, nous souhaitons vous alerter sur des interrogations bien légitimes concernant un sujet d’actualité puisqu’il s’agit de la présence de « Gens du Voyage » sur le terrain jouxtant la station d’épuration. 

Loin de nous l’idée de remettre en cause l’accueil de personnes itinérantes, toutefois, leur présence peut poser quelques désagréments. 

En effet, nous constatons que le branchement électrique actuel est des plus « sauvages » et présente un danger réel ! 

Nous aimerions savoir si les nouveaux arrivants ont obtenu votre autorisation pour alimenter de la sorte leur résidence. Qu’en est-il de la responsabilité de ces résidents quand on peut voir un câble électrique leur servant d’alimentation traverser le parking du tennis ainsi qu’un raccordement électrique  directement branché sur les fusibles EDF la porte du coffret ouverte ?  

Qu’en est-il de la protection et de la sécurité de nos enfants ? Par ailleurs, pouvez-vous nous dire sur quel compteur d’eau ces personnes sont raccordées ? 

Dans votre courrier du 17 février 2005, vous aviez pris soin de nous assurer que les personnes installées sur la commune étaient à jour des paiements de l’eau, de l’électricité et que leurs installations provisoires ne coûtaient donc pas un centime d’euro aux contribuables que nous sommes. 

Le système  de fonctionnement que vous avez décrit avec force argument (tolérance, écoute, droit à la différence) et que vous tentez d’appliquer sur la commune  peut s’apparenter à terme à  un manque de conscience préjudiciable pour la collectivité. Vous êtes le garant de notre commune et le laisser aller pour quelque cause que se soit, même les plus nobles ne peut qu’engendrer un désordre dont vous seriez responsable. 

Nous sommes, tout comme vous, très attachés à l’ouverture et au dialogue, aussi  puisque vous aurez compris le bien fondé de notre démarche, nous comptons sur vos éclaircissements sur ce qui précède. 

Dans l’attente de vous lire, veuillez agréer, Monsieur le Maire, l’expression de nos sentiments les plus cordiaux                                                                      J.GRANADOS

 

 

Lettre re-ouverte à Monsieur le Maire dans le Journal Associatif d'Avril 2006

Dans notre journal n° 4 d’octobre 2005, je vous demandais monsieur le Maire de vous exprimer ou d’apporter des éléments à certaines interrogations  légitimes. A ce jour, je caresse encore l’espoir d’une réponse de votre  part concernant la sécurité dans la commune.

Partager cet article
Repost0
7 avril 2005 4 07 /04 /avril /2005 22:24

Sécurité routière

«  Après réflexion, permettez-moi d’aborder un des sujets sur la sécurité routière. 

Je suis une vieille dame qui marche dans notre joli village de Flourens et je dois dire que bien des conducteurs ne respectent pas la vitesse autorisée et se servent rarement de leurs clignotants. Pensez que les motorisés d’aujourd’hui seront peut-être les piétons de demain. » (Maria Urbé RABADAN)

 

 

 

Partager cet article
Repost0