Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PrÉSentation

Maxime

Mon Idéal ... c'est Vous !

Recherche

Texte libre

Vous souhaitez soutenir notre action  

BULLETIN D’ADHESION 

« LES AMIS DE FLOURENS » 31130 FLOURENS

 Nom Prénom ……………………………

 Adresse………………………

Localité……………Code Postal…….

' .../.../.../.../...   

š e-mail…………………

 £      Adhérent : 21.00 €

 £      Sympathisant : 16.00 €

 £      Membre Bienfaiteur : Sans limite de versement

 £      Demande d’information sur l’association.

 Règlement à joindre au nom de: 

« LES AMIS DE FLOURENS ». CCP:0772086RO37 Tlse

Coupon à expédier à :

Jean  GRANADOS. 2, rue Pasteille. 31130 – FLOURENS  

Archives

25 janvier 2008 5 25 /01 /janvier /2008 12:56
TOUS UNIS POUR FLOURENS
                       
           undefined                        Elections municipales - Mars 2008 

 
 
 
 
 







Madame, Mademoiselle, Monsieur


 
Permettez-moi en ce début d’ année 2008, de vous présenter mes meilleurs vœux de santé, de paix et de prospérité, pour vous et vos proches. 

 
Avec cette nouvelle année, certains se découvrent soudainement, et voient naître une motivation sincèrement électorale.
 
 
Quoi de plus normal !  Démocratie Oblige !!! 
 
Comment s’y reconnaître dans cette jungle? 

 
Entre,
 
Ceux qui depuis des années n’ont réussi qu’à diviser, régner en seigneurs et à  se persuader d’hypothétiques réalisations…..dont certains ont fini par s’user. 

 
Et,
 
Des sauveurs en herbe, sans armes ni bagages, venus d’un autre monde qui n’ont jamais participé à la vie de la cité, mais aujourd’hui sont bien là avec un  appétit de pouvoir certain.
 
Il est bien difficile de situer l’intérêt collectif, la passion pour son prochain, et le développement mesuré et réfléchi pour notre vie de tous les jours.
Dans les deux cas, j’avoue ne pas visualiser la prise en compte de l’avenir de nos jeunes et  l’aide naturelle à nos aînés. 

 
Aussi,
 
Afin de poursuivre ce que, depuis de nombreuses années, je pratique de bonne foi dans l’intérêt collectif - tant dans le sport, l’associatif, que les différentes commissions consultatives et de pilotage - aujourd’hui, comme je l’avais promis et déjà annoncé, je suis candidat à un engagement fort  pour Flourens.
 
Je m’investirai pleinement pour accueillir, défendre, développer et accomplir les tâches que vous m’aurez confiées.
 
 
D’ores et déjà, je me tiens à votre entière disposition. 

 
Dans l’attente, je vous prie de croire, Madame, Mademoiselle, Monsieur, à mes sincères et cordiales salutations. 


 
                                                                                                                              Le Candidat,
 
                                                                                                                      Jean GRANADOS
 
Partager cet article
Repost0
22 décembre 2007 6 22 /12 /décembre /2007 07:00

 

 

  Image1.jpg

 Jamais plus nous ne rirons ensemble, mais pour toujours je sais que nous avons ri.

 

ACCOMPAGNEMENT
 
 
Le soir du 21 décembre 2006, j’ai vu la femme que j’aimais depuis trois ans, terrassée par la folie meurtrière d’un homme.
 
Aujourd’hui je puis dire, que depuis 12 mois j’ai attendu qu’elle revienne.
 
Lorsque nous imaginons que notre amour puisse mourir ; nous nous attendons peut-être à recevoir un choc.
Nous ne nous attendons pas à ce que ce choc oblitère tout, disloque le corps comme l’esprit.
Nous nous attendons peut-être à être prostrés ; inconsolables, fou de chagrin.
Nous ne nous attendons pas à être littéralement fous.
 
La disparition de celle que j’ai aimée m’a confronté à deux deuils : celui de la personne qui est partie et celui de la paire que nous formions.
Dans le couple, (il y a moi, il y a toi, il y a nous), cette tierce entité, « qui est nous » et que la mort vient y mettre une fin définitivement.
C’est pourquoi, avec la mort de l’être aimé meurt une partie de notre identité.
 
Que reste-il de mon amour ?
 
A cette question, la déchirure m’aveugle : elle est morte et je vis.
Elle est morte. Et moi vivant, je continu de l’aimer, alors même qu’elle a quittée cette vie.
Une certitude s’est fait jour, s’est enracinée.
A jamais nous sommes séparés. Mais pour toujours ce que nous avons vécu vit en moi.
A la lumière de mon grand dénuement, j’apprends l’amour qui se cultive sans la nourriture d’une réponse visible.
 
Que reste –il de notre amour ?
 
L’amour lui-même et la gratitude, comme une eau vive. L’envie de dire merci.
Et puis, il me reste, étrangement, ces pages écrites au cours des jours et semaines qui ont suivi sa mort.
 
Perdre son conjoint, ce n’est pas faire face à un deuil mais à une multitude : toutes ces  « premières fois » sans l’autre sont autant de piqûres acides qui ne cessent d’agacer ma blessure.
La première nuit dans le lit vide dont j’évite de froisser le coté inoccupé.
Le premier diner en solitaire.
La première réunion en famille.
Et tous ces : « si j’avais eu le temps…. », « Si j’avais su… ».
 
Aujourd’hui, ma joie de vivre est redevenue.    Différence ?
Elle n’est plus inconsciente, mais réfléchie.
J’ai pressé le malheur jusqu’à en extraire un jus inattendu : l’optimisme,l’optimisme lucide.
L’optimisme volontaire, de celui qui tant que ce sera possible, écartera les larmes par le sourire.
Partager cet article
Repost0
18 novembre 2007 7 18 /11 /novembre /2007 15:31

Madame, Mademoiselle, Monsieur, 

A
près avoir pris la décision de me lancer dans la bataille des élections Municipales des 9 et 16 Mars 2008, voici quelques jours sur ce même support, je tiens sincèrement à vous remercier pour tous vos encouragements et l’accueil que vous me témoignez jour après jour.

Aussi, tout au long de ces mois je m’engage à vous informer régulièrement, à vous faire partager mes perspectives et propositions pour ces six années à venir.

C'est avec un grand enthousiasme et une forte détermination, que je vous confierais dans les prochains jours mes engagements sur de nouveaux piliers absolument essentiels pour Flourens. 

Sachez que vos encouragements me réconfortent dans l’idée que communiquer avec vous est une nécessité et un bien pour notre Commune.

Par cette démarche, je viens vers vous afin que toutes celles et tous ceux qui souhaiteraient s’investir autour d’une motivation  dynamisante pour l’avenir de notre commune, puissent me rejoindre et s’exprimer.


Je vous prie de croire, Madame, Mademoiselle, Monsieur, à l’expression de mes sentiments chaleureux et dévoués.  

 

                                                                    Proche de Vous, Au service de tous

                                              
                                                                                 Jean GRANADOS

 

 

 

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2007 5 14 /09 /septembre /2007 16:34

Madame, Mademoiselle, Monsieur,

 

En mars 2008, nous aurons à élire une nouvelle équipe municipale, à choisir le Maire de notre commune pour les six années à venir.

Impliqué dans la vie locale depuis de nombreuses années, et fortement investi dans le domaine associatif depuis plus de 30 années, j’ai décidé d’être candidat à l’élection municipale de Flourens.

 Soutenu par des femmes et des hommes de tendances et d’horizons différents, j’aurais à cœur, durant ces quelques mois, d’aller à votre rencontre.

 

 Je vous proposerai, une nouvelle dynamique, un nécessaire renouvellement de la vie municipale, d’ambitieuses perspectives d’avenir pour Flourens.

 

 Dans cette attente, permettez-moi, en ce début de mois de septembre, de vous souhaiter, très sincèrement, à vous et à vos proches, une excellente rentrée.

 

 

Restant à votre écoute,

 

                                               Proche de Vous, Au service de Tous

                                                                                  Jean GRANADOS

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

Partager cet article
Repost0
13 septembre 2007 4 13 /09 /septembre /2007 16:32

Chères Lectrices, Chers Amis,

 Voilà plus de 5 années que, par le biais de cette revue, nous communiquons, nous échangeons et nous construisons chacun de notre coté ce sur quoi on peu prétendre pour que notre village devienne au fil du temps un arbre de vie.

 

Je tiens à remercier toutes celles et tous ceux qui, par leurs motivations, engagement et soutien constant, m'ont aidé dans des moments difficiles à rester présent et proche de vous.

 

Aujourd'hui une page se tourne, comme signalé lors des précédentes A.G. je ne brigue pas de nouveau mandat pour représenter « Les Amis de Flourens ».

 

Mes occupations plus engagées ne me permettrons pas d'assurer pleinement cette fonction qui pour le moins se doit de rester neutre et respectueuse des différentes  appartenances.

 

Aussi, je souhaite que l'association poursuive sa route avec la neutralité et le respect qu'elle a toujours su dégager. Pour ma part, je serais toujours près de vous déterminé plus que jamais à vous apporter aide et soutien tel que j'ai pu le faire jusqu'à ce jour mais dans d'autres dimensions. 

 

Je vous prie de croire, Chères Amies, Chers Amis, à l'expression de mes sentiments chaleureux et dévoués.

    

                                                                   Proche de Vous, Au service de tous

 

 

   Le Président               

 

 

                                                                                Jean GRANADOS
Partager cet article
Repost0
7 septembre 2007 5 07 /09 /septembre /2007 13:11

DONNEZ-MOI LA SERENITE D'ACCEPTER LES CHOSES QUE JE NE PEUX PAS CHANGER, LE COURAGE DE CHANGER CELLES QUI PEUVENT L'ETRE, ET LA SAGESSE DE FAIRE LA DISTINCTION ENTRE LES DEUX.

                                                            GRANADOS Jean

Partager cet article
Repost0
7 septembre 2007 5 07 /09 /septembre /2007 13:03

J’ai mis longtemps à comprendre qu’il ne fallait pas confondre l’espoir et l’espérance.

Au-delà de l’espoir qui nous habite de façon parfois trop éphémère et fugace il y a l’espérance et sa vivance profonde.

L’espérance qui s’inscrit tel un ancrage non seulement dans l’instant présent à vivre à temps plein mais qui se développe et s’agrandit dans la durée.

L’espérance qui prend racine au meilleur de nous-mêmes pour nous permettre de nous relier à nos ressources les plus imprévisibles.

L’espérance qui nous invite à laisser croître une qualité d’être qui nous fera découvrir combien la vie est merveilleuse à vivre si nous acceptons de l’accueillir dans chacune de ses manifestations et de la respecter dans ses tâtonnements  comme dans ses émerveillements.

L’espérance qui nous fait croire malgré tout ce qui nous entoure, que l’homme, même s’il est un prédateur redoutable, peut aussi être un doué pour la bonté et le bonheur.

Mais j’ai mis encore plus de temps pour découvrir : où serait la source de l’espérance en chacun de nous ?

Suivant nos croyances, pour les uns ce sera la foi ou la croyance en un dieu,  pour d’autres la conviction profonde que derrière tout événement aussi négatif qu’il puisse apparaître se cache un message positif à recevoir et à entendre.

Pour certains encore dont je suis, la certitude que la vie n’est faite que de rencontres et de séparations.

Que l’existence est une suite de  renaissances, que nous passons notre vie à nous mettre au monde, pour aller vers le meilleur de nous-mêmes et des autres.

                                                                                                               GRANADOS jean

 

Partager cet article
Repost0
24 août 2007 5 24 /08 /août /2007 18:35

Ce  Ce soir tu as fait rejaillir en moi une pensée que jamais je n'aurais souhaité imaginer.

 

    J'ai pris conscience que certaines gens ne peuvent jamais s'élever car ils sont trop lourds

 

 

 

« Soit par leurs passés, soit par leurs manque d'ambitions en l'avenir »

 

 

 

 

                                                                                                                                                                                                   (Jean GRANADOS)

 

 

 

 

 

 

Quelle cause, (aussi louable soit-elle)

 

 

Quel but, (aussi important soit-il)

 

 

Quelle vengeance, (aussi imprévisible soit-elle)

 

 

Mérite-t-il de supprimer un être vivant, de le tuer ?

 

 

 

 

Doit-on rester spectateur passif, voyeur de ces évènements  quotidiens 

Qui par leurs répétitions lassantes

Nous habituent et nous laissent indifférents ?

  Je pose la question,

 Dans une société en crise avec des valeurs qui s'effilochent au gré du temps, peut-on supporter encore aujourd'hui ces méfaits sans combattre avec toute notre énergie ce mal qui nous ronge peu à peu et qui s'appelle

 

 

 

 

«  L'indifférence  »

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
24 juin 2007 7 24 /06 /juin /2007 17:07

Chères Flourensoises et Chers Flourensois,

 

 

Dans ma démarche pour Flourens et son Avenir, dans mon engagement pour ce village et ses concitoyens, je cherche simplement à faire prendre conscience que « Groupés » nous pouvons faire Autrement pour notre Avenir, celui de nos Enfants et de nos Ainés.

 

Au travers de ces mots, je cherche simplement à puiser dans la force de chacun ce qui peut nous rassembler pour un Avenir différent.

 

 

P.L.U : Ces 3 lettres vous disent-elles quelque chose ?

 

Si la réponse est NON, c’est dommage.

 

 

Dans quelques jours, très exactement le jeudi 28 juin 2007 il sera trop tard pour s’en préoccuper.

 

Et pourtant…….

 

 

Nous sommes un certain nombre de Flourensoises et de Flourensois à nous en être intéressé de près suite à la demande de la municipalité. (REGARDS N°20 et 21 et dernière Information Municipale).

 

A propos des objectifs énoncés, nous souhaitons formuler à M. le commissaire enquêteur chargé d’en tirer les conclusions DEFINITIVES  le 28/06/2007, des observations écrites et officielles qui ne pourront être prises en considération que si nous nous manifestons nombreux par la signature de la ‘pétition’ qui vous est proposée.

 

 

Afin de vous faciliter la tâche, nous avons relevé pour notre part les points suivants sur lesquels nous comptons demander une révision du P.L.U.

 

 

Toutefois, nous le répétons, nous sommes ouverts à toutes autres suggestions, critiques ou nouvelles idées.

 

 

1/ LOGEMENTS SOCIAUX :

 

  

 

    Proposition trop importante de logements à caractère social (25% des nouveaux logements prévus pour 2015…).

 

 

Nous ne rentrerons pas ici dans les turpides arithmétiques de ces derniers jours, basées sur des données fluctuantes en fonction des interprétations des uns et des autres…, nombre d’habitants en 2003, nombre d’enfants scolarisables sur les 700 nouvelles personnes, nombre de décès des anciens, catégorie des logements déjà construits à L’Orée du Lac….de quoi parle t’on ?

 

 

 

Pour notre part, nous ne voulons retenir que deux points :

 

 

       * Bien entendu il est souhaitable d’intégrer des logements sociaux dans la commune. Mais le ‘pour qui’ ces logements et le ‘comment’ se fera l’intégration harmonieuse dans la vie du village ne nous paraît pas clairement défini ni daté dans le PLU compte tenu des implantations géographiques prévues et des moyens ‘Administratif » en place à ce jour.

 

*  Flourens ne rentrant pas dans le cadre des 20% imposés aux communes de plus de 5000 habitants, il nous semble raisonnable de nous en tenir au Quota des logements ramenés à 10% pour les collectifs, 10% pour les accolés et à 5% pour les logements locatifs à financement social.

 

Si vous avez des loisirs, prenez votre calculette et les hypothèses de bases réelles, si vous les trouvez, et trouvez le vrai  % dans le temps et l’espace !!!!

 

 

2/ ZONE D’EQUIPEMENT COMMERCIAL :

 

 

 

    Proposition  surdimensionnée, située à une extrémité du village, condamnant les petits commerces de DREMIL et les rares restants proches du centre du village de Flourens. Tout en étant difficile ‘d’utilisation’ par le ‘vieux’ Flourens, la ZA , la maison de retraite, les parents d’enfants à la crèche ou à l’école, la salle multisports prévue….

 

Et hors d’accès des Flourensois rentrant du travail de Toulouse !!!

 

 

Nous préconisons une révision du plan pour une implantation plus modeste (bricolage, jardinerie …?) au centre du village dont la logique de convivialité nous semble et possible et évidente.

 

Bien entendu nous sommes d’accord pour faciliter l’accès des nouveaux habitants du MOUSSARD à la RN 126 par un giratoire, mais dans le même temps ne peut-on rien étudier avec QUINT FONSEGRIVES pour l’accès à la RN 126 par la D 64 où les ½ tours de ceux qui veulent descendre vers QUINT Village vont provoquer des catastrophes ? A moins qu’il ne soit prévu qu’ils n’aillent plus au centre commercial de St Orens ??

 

 

3/ ZONE D’ACTIVITE :

 

 

    Nous sommes également d’accord, bien entendu, pour son développement ; qui ne le serait pas ? Le P.L.U. ne nous semble pas toutefois contenir des éléments qui pourraient favoriser ce développement.

 

Il nous semble également qu’il reste des zones d’ombre quant aux conditions d’intégration des adultes handicapés devant y habiter, à la vie du village.(transports, restauration, loisirs…) ; ceci concernant par ailleurs l’ensemble des occupants de la ZA.

 

 

Plus généralement, le P.L.U, qui est sauf erreur de notre part très ‘timide’ en ce qui concerne les transports en commun internes qui resteraient identiques avec un plus la ligne 77 de TISSEO par la RN 126.

 

 

Bref et encore sauf erreur de notre part,  (nous prenons nos précautions…)

 

 

Que deviennent les Flourensois de Mauressac ?? Sont-ils  ‘cédés’ à Balma ?

 

 

Qu’en sera t-il de la réfection des chemins piétonniers existants, désormais en état de ‘ruines’ ?

 

 

Qu’y a t-il de prévu pour rendre au Lac sa vocation de loisirs ‘propres’ ?

 

 

Vous l’aurez compris, par notre action, c’est la qualité de vie à FLOURENS que nous pensons vouloir préserver et améliorer par des actions simples et plus modestes. Nous avons un acquis, des moyens et des ressources ; préservons-les, faisons les évoluer raisonnablement.

 

 

Nous demandons à ce que le projet de P.L.U. soit revu sereinement en concertation avec la population sur les thèmes évoqués ci-dessus.

 

 

Comme toujours, vous pouvez compter sur mon engagement et mon énergie pour que  « Groupés » nous construisions le Flourens que nous désirons pour demain.

 

                                           Proche de vous, Au service de tous,

 

Partager cet article
Repost0
24 juin 2007 7 24 /06 /juin /2007 16:55

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, Chers Amis,

Il est bien difficile dans la présente actualité de se retrouver et surtout de voir clair dans l’avenir qui nous est proposé ou commenté suite aux différents ‘échanges’ de ces derniers jours et concernant le P.L.U.

Comme je vous l’avais laissé entrevoir dans la revue Associative n° 7 de Février 2007, les périodes que nous traversons nous interpellent. Chacun de nous se pose de nombreuses  questions.

Nos élus, choisis par la population,  font un travail pour lequel ils se sont engagés, et nous devons les respecter.

Mais il convient aussi d’entendre les motivations qui animent nos concitoyens.

 Les choix, les orientations définitives appartiennent aux citoyens.

Il est de bon sens d’écouter et non de s’écouter ; les engagements doivent correspondre à un partage d’idées d’une majorité  et non pas seulement à une volonté personnelle, aussi louable soit-elle.

 

 

 

 

Dans une démocratie participative, il est souhaitable de s’entourer de tous ceux qui désirent s’engager dans un esprit collectif pour le devenir de la commune, même si nos différences peuvent quelquefois être très marquées.

Ouverture d’esprit et sens du dialogue devraient-être le leitmotiv de tous ceux qui s’impliquent, ou souhaiteraient s’impliquer de près ou de loin à la vie de notre village.

Afin d’apporter votre pierre à l’édifice et de vous faire connaître, je vous remercie de consacrer quelques instants de réflexion aux pages qui suivent qui, bien que non exhaustives, recèlent quelques sujets que nous jugeons vitaux pour l’avenir de Flourens.

Venez nous apporter vos commentaires, critiques, précisions ou nouvelles idées sur le sujet du P.L.U.

Restant à votre entière disposition,

Je vous prie de croire, Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, Chers Amis, à l’expression de mes sentiments chaleureux et dévoués.

  

 

 

 

                                                               Proche de vous, Au service de tous,

                                                                                    

 

 

 

                                                                        Jean GRANADOS

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0